• A Silent Voice

    A Silent Voice

     Dans la classe d'un jeune garçon dénommé Shouya Ishida, au milieu de l'année scolaire, arrive une nouvelle étudiante du nom de Shouko Nishimiya. Lors de la présentation de la demoiselle, tous les élèves sont abasourdis devant ce qu'ils vont apprendre. La jeune fille est en fait malentendante. Sa surdité auditive capta l'attention du personnage principal, qui commencera à la malmener. S'en suivront par la suite les coups bas des autres élèves et une évolution des mentalités avec l'âge. Shouya fera tout pour se faire pardonné, une fois rendu à l'adolescence.

    Une histoire profonde qui sait aborder une panoplie de valeurs avec authenticité. Au coeur d'une situation tristement réelle se déroule A silent Voice, un manga qui a su autant toucher l'âme des japonais que des français. Ce manga nous fait réfléchir sur trois sujets bien précis : le handicap, l'intimidation et le pardon. Le protagoniste s'est longtemps moqué d'une petite fille malentendante de sa classe, à l'école élémentaire.  On cassait ses appareils auditifs, on écrivait des paroles obscènes sur son pupitre et on riait d'elle pour sa différence. Une enfance plutôt difficile derrière les âneries de jeunes enfants intolérants. Les autres élèves qui finissent pas l'accepter finiront, à un moment ou un autre, par la laisser seule au détriment des vilaines moqueries. Toutes les fois où la jeune Shoko a du surmonter les moqueries de ses camarades, en gardant le sourire, font d'elle une personne extrêmement courageuse et vaillante. Elle est un modèle de gentillesse et de force intérieure. Je l'ai beaucoup aimé, elle nous inspire. Son parcours de vie tumultueux est admirable.

    Le fait que le personnage principal soit l’initiateur des moqueries a été apposé pour apporter une réflexion aux gens, puisqu'une fois rendu plus grand, ce dernier s'en aura voulu de l'avoir si malmenée. Des envies suicidaires l'habitèrent au moment où il aura jugé bon rembourser tous les appareils auditifs qu'il eut brisé dans le passé. On voit donc au départ un protagoniste immature et intolérant, pour finalement suivre son évolution, devenant quelqu'un de respectueux et d'ouvert aux divergences. La mère de Shoko ne va pas de si tôt accepter ses excuses pour tout le mal qu'il a conféré à sa fille. Même que cette dernière ressent une profonde haine envers le jeune homme, même plusieurs années plus tard... Ce qui est compréhensible.

    J'ai vraiment été touchée par la beauté de l'histoire et des dessins. Il m'est arrivé de verser quelques larmes, admirative devant des revirements de situation touchants. A silent voice est un manga qui fait grandir, qui met de l'avant l'importance d'accepter les autres.

    Ce manga enseigne qu'il faut être respectueux avec les autres pour ne rien regretter plus tard, ainsi que d'accepter les différences qu'importe soient-elles. En vivant dans l'harmonie, main dans la main avec l'unicité de chacun, les jours heureux viendront placidement.

    Les songes lunaires accorde à ce manga une note de 10/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :