• Ajin

    Ajin

    Ajin (manga en cours de publication tome 13). Déconseillé aux moins de 16 ans.
    Auteur : Miura Tsuina. Éditeur VF : Glénat. Éditeur VO : Kodansha.

    En Afrique, il n'y a pas si longtemps, des humains immortels (accrochés par des spectres fantomatiques noirs) font surface, ne pouvant plus se cacher du commun des mortels. Peut importe la manière dont ces personnes sont tuées, elles finissent par se régénérer et survivre, ce qui causa la panique générale dans la société. On les nomme «Ajin», humains qui ne peuvent mourir. On compte plusieurs cas dans le monde, où ces derniers doivent fuir pour ne pas être jetés en pâture aux scientifiques.

    Alors qu'il marchait dans la rue, un lycéen travailleur et intelligent se fait frapper violemment par un camion. Tous pensèrent qu'il était mort, avant de comprendre que ce dernier était bel et bien l'un de ces Ajin, êtres immortels. Les chercheurs et le gouvernement se mettra à la traquer pour les étudier et supposément protéger la population. Ils ne sont pourtant pas tous ceux que l'on pense réellement être.

    Un manga d'horreur comme bien des adolescents et jeunes adultes aiment lire... Pour être franche, la morbidité n'est point ma tasse de thé. Toutefois, l'histoire est tellement alléchante que je me pris d'affection pour cette dernière, malgré les visuels horrifiques. Il apparaît beaucoup de torture entre les personnages et  les planches sanglantes ne sont pas pour autant cachés. Je trouve que le manga commence sur une bonne lancée, mais perd en saveur, au même rythme que la parution de ses chapitres. Cela m'a vraiment fait détester une partie de l'histoire, ne classant ainsi pas l'oeuvre dans mes coups de cœur personnels.

    Le concept d'humain immortel sème la panique dans la population, qui éprouve un dédain à leur égard... Un peu comme le racisme et la peur de l'inconnu, aussi appelée xénophobie. Les humains «ajin» ne sont pas tous bien mauvais, même si certain d'entre eux provoqueront la zizanie pour se faire entendre. D'autres se cacheront pour ne pas se faire attraper par les autorités, alors qu'ils n'ont rien fait de mal. On voit à quel point un humain peut être cruel dans ses avides recherches, tout comme dans sa phobie de la différence. Au sein de ce vice se cache un message important à soulever. Une sorte de dénonciation, qui se traduit merveilleusement bien dans les premiers tomes. Sur ce point, Ajin m'a vraiment étonnée. Toutefois, il perd en intensité et l'intérêt s'évanoui comme une flamme en manque d'oxygène.

    Les personnages détiennent tous leurs propres motivations, donc il est difficile de dire qui sont les bons et qui sont les mauvais. Il y aura des scientifiques sans scrupule, capable de faire exploser des membres du corps, voir même écraser des personnes immortelles au rouleau compresseur. Tout ceci dans l'unique but d'assouvir leurs quête de savoir et avancer leurs recherches sur le cas. Ils savent pourtant que ces gens peuvent souffrir de ces expériences. Il y aura également de fins manipulateurs, que l'on ne saurait trop positionner en terme de jugement. Aussi des personnes déterminées et de gentils personnages, bien qu'ils soient rarissimes dans ce manga. La diversité des opinions et mentalités ouvrent une voie réflective, qui nous porte à songer aux enjeux de la société. Entre autres le racisme, l'influence des hauts-dirigeants, les mensonges racontés par le gouvernement et les actes rhétoriques véhiculés par les médias.

    Les dessins contiennent beaucoup d'encre noire, évoquant une ambiance lugubre, mettant les nerfs sur le vif. Le réalisme des personnages favorise une bonne immersion dans l'oeuvre, retraduisant parfaitement les états mentaux du protagoniste, de ses complices ainsi que des criminels. Il vous ne vous est par conseillé le lire quand il fait noir, au risque de faire des terreurs nocturnes. On ne cache pas les scènes stressantes. Elles demeurent bien présentes, dans le feu de l'action. Bon manga, mais qui manque un peu de mordant par moment, sans véritables jeux de mots bidons.

    Les songes lunaires accorde à ce manga une note de 8/10


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Juillet 2018 à 03:06

    Point de vue très intéressant.

    Ce qui m'a vraiment surprise dans Aijin c'était les retournements de situation vraiment imprévisibles , inimaginables .Satô est vraiment un homme effrayant avec une imagination hors normes et à chaque fois que j'entamais un chapitre j'étais empressée de savoir quels stratagèmes Satô allait mettre en place pour s'en sortir. Ce manga m'a vraiment procuré beaucoup d'émotions.

      • Lundi 2 Juillet 2018 à 14:42

        Ton point de vue est également intéressant !

        Les événements sont effectivement imprévisibles, ce qui ajoute une bonne dose de mystère à l'intrigue. Sans oublier que les fantômes noirs renferment des secrets que nul puisse deviner en préambule. L'important n'en demeure pas moins que tu aies apprécié, mais dans mon jardin personnelle, il ne m'a pas tant soudoyée.

    2
    Lundi 2 Juillet 2018 à 19:53

    Merci ;)

    Oui c'est exactement ça ^^. C'est vraiment intéressant de voir que d'autres personnes peuvent avoir d'autres points de vue , qui sont qui plus est très enrichissant à lire .

      • Lundi 2 Juillet 2018 à 19:56

        Parfois on apprend en suivant le regard des autres, même si cela ne me touche pas personnellement. Habituellement les moralités me viennent comme un coup naturel. Heureuse de l'article t'aies intéressé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :