• Bakuman

     

    Bakuman

    Mashiro est un jeune adolescent qui détient un grand talent pour le dessin. Alors qu'il dessinait dans un cahier, Mashiro fut interpellé par Takagi, le meilleur élève de sa classe. Ce dernier lui demande de s'associer pour créer un manga. Au départ Mashiro n'est pas très friant à l'idée de devenir mangaka, mais rapidement il acceptera la proposition de son associer. Takagi créera l'histoire puisqu'il est doué en écriture et Mashiro s'occupera des dessins. Le dessinateur conclue un pacte avec la fille dont il est amoureux. Lorsqu'ils auront réaliser leurs rêves ils se marieront. 

    Bakuman

    Nous savons tous qu'il existe des mangas de tous les genres. Les histoires originales affluent à toutes les saisons. Alors que nous croyions avoir tout vu, l'étonnement fut grand de découvrir un tel manga. Bakuman suit le rêve de deux adolescents désirant pratiquer le métier de mangaka. La motivation des protagonistes à créer leurs propres mangas est touchante. Après avoir visionné tous les épisodes vous n'aurez qu'une envie : Devenir créateur de manga !

    L'histoire se veut captivante. Je ne pensais pas qu'elle serait aussi intéressante. Je fus la première surprise lorsque j'ai entamé le premier épisode. Un manga sur le fait de faire des mangas... Les thèmes n'ont plus de limites pour ces sacrés japonais  ! C'est une bonne chose de pouvoir visionner des animes (ou lire des mangas) se démarquant par leur singularité. On explore de fond en comble l'univers du manga. De nombreuses péripéties auront lieu. On voit que percer dans ce domaine n'est pas chose facile, cela prend beaucoup de talent, d'efforts et de chance. Ce qui est génial c'est que le duo commence au plus bas de l'échelle. Leur premier manga fut un échec. Cela ne leur empêchait pas d'être de bons dessinateurs et écrivains, mais ils leur manquait encore d'expérience. Ces derniers poursuivront, malgré les échecs, la voie qui mène vers leurs rêves. Avec le temps ces derniers s'amélioreront énormément. L'évolution du talent des personnages est agréable à suivre.

    La présence de romance dans l'oeuvre m'a énormément plut. Il n'est pas dans l'exagération et les triangles amoureux. Mashiro et Azuki se sont fait la promesse, lorsqu'ils auront réalisés leurs rêves, de se marier. Entre temps ceux-ci ne communiquent que par messages sur leurs téléphones portables. Leur amour sincère en devient touchant. Ce n'est pas le genre de romance que l'on voit habituellement, un bon vent de changement ne fait que rafraîchir quand il est question d'affection.

    Le scénario montre en détail les filets du monde editorial de manga, il est un anime enrichissant. Je pense que vous pourriez bien l'aimer par son mélange de réalisme et d'énergie. Même qu'il s'agit du même duo de mangakas qui a créé Death Note. On voit d'ailleurs plusieurs références à ce manga culte. C'est à en croire qu'ils nous ont raconté leur propre parcours où ils ont dus se frayer un chemin dans ce milieu artistique. 

    Bakuman

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 9/10


  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Octobre 2017 à 15:09

    Coucou lady de la lune " j'espere que ce petit nom de plaiera si t'aime pas je changerai" 

    j'ai adoré l'animé .

    pas certaine que ça donne envie d'être mangakas c'est vraiment beaucoup de travail pour voir sa serie arreter a tout moment ou pire pas pouvoir l'arreter comme tu le veux 

    par contre c'est trop triste que se soit finit j'aimerais bien avoir une saison de plus 

    2
    Lundi 23 Octobre 2017 à 22:37

    C'est la première fois que l'on me confère un petit surnom, il me plaît bien et me touche, merci ! :)

    Il n'est pas faux que le métier de mangaka comporte une incroyable charge de travail, mais l'univers de la création en tout genre m'a toujours allumée.

    Une saison de plus n'aurait pas fait de tors, au contraire ça aurait été génial...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :