• Chapitre 1 : Monarchie crépusculaire

    Le vent battait le temps et caressait doucement la peau de cette jeune demoiselle au cheveux entièrement blancs. Ses prunelles dégradées de différentes teintes de rouge et d’orange étaient portées sur l’horizon crépusculaire. Solitaire dans l’âme, elle aimait aller se ressourcer dans la forêt non loin du château. Cette dernière s’assoyait sur la branche de l’un de ces cerisiers fanés et regardait simplement devant elle. Le crépuscule est un royaume qui s’est dégradé au fils des années. Depuis le couronnement de Loki, dieu de la miséricorde, la vie s’est amenuisée. La végétation avait dépéri, il ne restait plus que de piteuses habitations, des maisonnettes en bois et en pierre. Les structures de la société crépusculaire prônaient l’injustice. Le trône détenait tous les pouvoirs, même celui de la vie et de la mort, en exterminant qui se mettra au travers de son passage. Sa force étant incommensurable, les habitants le craignaient. Pour lui la noblesse devait se voir attribuer tous les droits. Il avait instauré une hiérarchie inégalitaire. Les princesses du crépuscule semblaient fortement d’adhérer à ce mode de penser.

    La seule qui préférais se ternir loin de cette monarchie absolue se nommait Leko. Elle était la quatrième princesse du crépuscule. Toute sa vie elle avait su voir la malice de son père sans nécessairement pouvoir l’expliquer. Elle se soustrayait simplement aux ordres, mais sentais que quelque chose clochait. Ses sœurs se voyaient manipulées par leur paternel, elles lui obéissaient au doigt et à l’œil. Leko était plus en retrait, à observer avant de se forger une opinion préconçue des filets de cette société débridée.

    Assise depuis un long moment entre les banches des cerisiers aux fleurs dépéries, la princesse décida de prendre pied sur terre. Il fallait qu’elle se rende au château pour participer à l’assemblée crépusculaire. C’était une rencontre destinée à faire le point sur de nombreux sujets. La première partie est un compte rendu concernant l’emprisonnement des habitants de bas niveau, la deuxième concerne l’accroissement des créatures démoniaques contrôlées par le roi et la troisième les nouvelles politiques à inaugurer au sein de l’empire. Elle n’avait pas envie d’y aller, mais il n’y avait pas le choix.

    La jeune fille fit quelques pas en avant dans l’intention de se diriger vers le château, mais elle remarque rapidement que quelque chose n’allait pas. Elle commençait à sentir une lourdeur inexpliquée oppresser ses épaules. Une faiblesse au niveau des jambes se fit sentir. Rapidement ses genoux se fléchirent et elle s’écrasa au sol sans pouvoir se rattraper dans sa chute. Ses paupières se fermaient tranquillement, la noirceur envahie son esprit jusqu’à ce qu’elle finisse par perdre connaissance.

    La demoiselle ne voyait absolument rien, c’était le noir total. Tout ce qu’elle entendait était le bruit d’une série de pas qui s’approchait de plus en plus. Soudain une voix masculine et un peu narcissique se met à parler :

    - Leko, quatrième princesse du crépuscule, fille issue d’une liaison amoureuse entre l'empereur Loki et une humaine du royaume de la sagesse divine. Aime se reposer dans la forêt, loin de tous les soucis. N’aime pas les discussions qui n’aboutissent à rien ainsi que... les choux de bruxelles ! Ricana-t-il, C’est un honneur de rencontrer une jeune femme aussi délectable, dit la voix inconnue, d’un ton empli de charme. Je n’ai que très peu de temps, alors sautons vite au sujet principal.

    À ce moment Leko arriva, de peine et de misère, à ouvrir les yeux. L’environnement autour d’elle ne lui était en aucun cas familier. Étendue sur le sol, grelottant un peu à cause du froid, la jeune demoiselle se relèva tranquillement et se mise à analyser les lieux. Un épais brouillard obstruait sa vision, il floutait le lieu où elle se trouvait. Tout à coup elle vu, dans cette fumée vagabonde, la silhouette d’un jeune homme. C’était celui qui venait tout juste de s’adresser à elle.

    - Mais qui êtes-vous ?... Demanda-t-elle d’un ton prudent, en espérant une réponse convenable.

    Il réprima quelques petits ricanements à l’idée de pouvoir répondre à cette question beaucoup trop clichée.

    - Je suis celui qui voit tout mais que personne ne voit.

    - Vous ne répondez pas à ma…

    - Nul besoin de répondre à ta question. Tu découvriras rapidement les filets directeurs de la royauté. Un lourd secret sommeille dans la gouvernance du royaume. Affirma-t-il d’un air joueur. Comme tu l’as sûrement remarqué, des atrocités se font sentir un peu partout au sein du royaume, en particulier avec les âmes détenues prisonnière et ce régime totalitaire, poursuivit-il. Mon but est simple, renverser le trône. Une fois que tu comprendras l’ampleur des injures que vivent les prisonniers tu reviendras vers moi. Nous serons les meilleurs alliés. Avec ta capacité de claire-voyance et ton futur nouveau pouvoir, nous pourrons trouver un moyen de faire tomber le roi de son piédestal…

    Plus le temps passait, plus la force de la voix s’amenuisait. La discussion se termina en même temps que le retour à la réalité.

    Écrit par Macchan de la Lune (Marie-Pier Moreau), ©Tous Droits Réservés.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :