• Clannad

     

    Clannad

    Tomoya n'eu pas une enfance et une adolescence facile. On lui colla ainsi l'étiquette du délinquant, qui ne lui convient pas vraiment en raison de son altruisme. Perdu dans les profondeurs de la pénombre et ayant perdu tout espoir, il finit par se dire que la vie est une expériences maussade... C'est ce qu'il pensait avant qu'il ne rencontre une jeune fille. qui la tête au ciel, observait les pétales de cerisiers s'envoler. Cette demoiselle se nomme Nagisa et elle veut, malgré sa santé fragile, monter une pièce de théâtre. On suite donc le quotidien de ces deux personnes et du harem de filles. Tomoya va essayer de leur venir en aide dans leurs difficultés.

    Clannad

    Alliant douceur et authenticité, Clannad a su nous charmer par la trame de son histoire veloutée. Tout au long de l'anime on peut observer le protagoniste, Tomoya, venir en aide à ses camarades malgré ses problèmes personnels. Il a un très grand coeur derrière son allure de délinquant. Ce personnage est parfait pour ce genre d'épopées. Il nous apprend comment se relever lorsque nous sommes accablés par de la négativité et des moments nébuleux. Clannad enseigne comment retrouver son chemin et l'importance de rendre service aux autres.

    Il s'y trouve certaines longueurs et ralentissements au niveau du déroulement. Cela prend un nombre imposant d'épisodes simplement pour passer au travers de l'histoire de Fuko. Il s'agit de la partie la plus ennuyante de l'anime car rien ne se passe réellement. Les choses commencent à devenir réellement intéressantes dans la seconde saison de l'anime (Clannad after story). Pour ne pas vous vendre les filets du déroulement inattendu de l'histoire, je vais me contenter de vous dire que Clannad est un petit chef d'oeuvre dans sa deuxième partie. La beauté de la trame du scénario se traduit par la richesse des émotions véhiculées., Clannad contient de nombreux passages sentimentaux qui font réagir à coup sûr. Il est rare de me voir pleurer devant un anime. Retenir mes larmes n'aura pas été chose possible tellement les événements dégageaient de l'intensité.

    Les personnages secondaires ont tous des personnalités qui leur sont bien propres. Fuko est mignonne dans sa passion pour les étoiles et son habitude de rentrer dans sa petite bulle de bonheur. Nagisa était quant à elle plus timide et fragile. Souvent touchée par la maladie, elle eut du redoubler certaines années de lycée. Sa condition médicale est désolante, mais malgré ceci, Tomoya va essayer de l'aider et d'aller vers elle pour l'aborder. Une romance sentimentale va s'installer entre ces deux personnages. Une relation merveilleuse et touchante.

    Je n'ai pas vraiment aimé le style des graphismes et l'animation en général. Habituellement Kyoto Animation est plutôt fort en ce qui concerne le visuel, mais pour Clannad c'est une toute autre histoire... Les yeux des personnages sont un peu désagréables à regarder et les mouvements parfois saccadés. Toutefois, les décors sont plutôt jolis et conviennent parfaitement à l'ambiance de l'anime.

    Le générique de fin est mignon et envoûtant. Mon amour pour les dangos n'aura pas fini de grandir. Ces petites créatures sont adorables, elles donnent envie de les porter dans nos mains pour leur donner de l'affection. La comptine entre dans la tête à coup sûr !

    D'un côté vous pourriez être lassés de la première saison en raison de la redondance des événements. Ce n'est que lors de la deuxième saison que vous verrez la magnificence et la puissante beauté de cet anime hors du commun. La symbolique demeure bien présente tout au long de la série.

    Clannad

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 8/10


  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Janvier à 17:27

    je souviens plus trop de l'animé  pour l'avoir vu il y a deux environ pendant le mois de février je souviens d'avoir mangé des gauffre détails qui n'apporte rien c'était la semaine de mardis gras lol

    et j'ai éte schotche devant l'histoire e c'est l'un des meilleur  visual nouvel de keys avec    kanon  version de kyoto animation pas de la toed animation 

    j'ai pas trop aime Air ni la version mangas 

    dans les années 2006 2007  on dira qu'il aimait faire des faire des grand yeux au personnages il était pas encors au point avec l'outil informatique , qui a progresse en 10 ans 

      • Dimanche 14 Janvier à 00:00

        La deuxième saison est un pur chef d'oeuvre (clannad after story). Tu l'avais également visionnée ? Il se veut riche en ressentiments.

        Je n'ai pas non plus apprécié Air, si ce n'est que son opening qui était génial. Tu as raison, les graphismes ont grandement évolués au fils des animes, tellement qu'il est difficile de juger les dessins de manière équitable.

      • Mercredi 17 Janvier à 23:50

        j'ai vu les deux saisons sauf comme une becasse j'ai crut devoir regarde le film avant la saison deux 

        je tiens a precise que le film est tres triste et moins beau en chara design 

        là c'est shugo chara que je regarde 

      • Jeudi 18 Janvier à 00:44

        Chacun son avis sur le sujet. La première saison se perd un peu, mais la deuxième ravive la romance, le drame et la sagesse. Les métaphores de Clannad After Story sont magnifiques, en particulier celle avec la vision de la jeune fille et du robot.

        Shugo chara est vraiment un manga mignon, il me rappelle mes plus jeunes temps. Bon visionnage !

    2
    Jeudi 18 Janvier à 17:59

    l'animé je l'ai plus trop en mémoire a force d'en voir ,j'ai garde le gros de l'intrigue en mémoire 

    la saison 1 est plus joyeuse plus un anime classique silice of live .after story est plus poétique mélancolique , la conclusion est belle  .

    j'ai oubliée de dire qu'un mes personnage  c'est kotomi   

    elle est si belle lors de première apparition 

    es-ce que t'as regarder les oav ?   et le film ? 

    shugo chara   il reste 10 épisode de la saison 1

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :