• Danganronpa

     

    Danganronpa

    L'académie Kibougamine est un lieu d'étude destiné aux personnes les plus talentueuses d'un domaine en particulier. Makoto Naegi ne semble pas avoir un talent qui le rend spécial de pris m'abord, mais il fut tout de même invité sous le titre de super lycéen de l'espoir. En arrivant dans le domaine de l'établissement scolaire, ce dernier commence à avoir la tête qui tourne et finit par perdre connaissance. En se réveillant il est dans une classe vide. Les fenêtres sont blindées. Il rencontrera une ordre de jeunes prodiges qui lui annonce qu'eux comme lui, sont prisonniers dans cette école. Un jeu de survie prendra la place. Pour sortir de l'académie il leur faudra apprêter un meurtre parfait, que l'on ne remarque qui a été le meurtrier. En se trompant dans leur véridiction, tout le monde serait exécuter. En réussissant à trouver le tueur seulement que le criminel serait envoyé à la mort.

    Danganronpa

    Tout droit sortis d'un jeu vidéo du même nom, Danganronpa est une série d'animation japonaise basée sur un jeu de survie (survival game) bien plus original et captivant que les autres animes du même genre. L'histoire sait instaurer une ambiance dynamique et mystérieuse. Il n'y a pas qu'un simple appel à la survie, on remet en question les notions d'espoir et de désespoir. Par dessus les tribunaux de classe se trouve une enquête qui prendra sa place au fils des épisodes. Elle constitue l'intrigue la plus intéressante de toute l'oeuvre. Le déroulement suit une ligne directrice puissante, remplie de petites péripéties ravivant la curiosité. On se demande sans cesse si les meurtriers réussiront à s'en sortir et ce que cache monokuma. Qui est donc la personne qui tire les ficelles dans l'ombre, là est la question la plus prisée.

    Le florilège de personnages évoque une excentricité remarquable. Tous les étudiants de l'académie ont une personnalité qui leur est bien propre, ce qui les rend attrayants. Le fait que le personnage principal n'ait pas particulièrement de talent visible rend le scénario plus réaliste jusqu'à ce que (petit bémol) on remarque que le sang n'est pas rouge mais rose fluo. J'ai beaucoup aimé Kirigiri Kyokou, nous nous ressemblons un peu dans la manière d'aborder certains sujets de la vie. Son intelligence m'a soudoyé, sans elle l'histoire ne serait plus la même, son rôle est relativement important. Grâce à Kirigiri-san on arrive à entrevoir un filet de vérité. L'enquête se veut la partie la plus intriguante de Danganronpa.

    Pour être sincère, les graphismes sont, selon mon opinion personnelle, réellement horribles. Les traits sont un peu difformes et l'animation plutôt faible au niveau de la fluidité. Mais d'un autre côté, les graphismes peuvent être perçus comme innovateurs puisqu'ils diffèrent de la norme. Les couleurs vivantes donnent de l'impact aux situations sinueuses et ajoutent un petit quelque chose de spécial au visuel en général. Comme l'habit ne fait pas le moine, il ne faut pas s'arrêter à l'animation et aux dessins médiocres. Vous pourriez être étonné de la puissance que fait preuve Danganronpa.

    J'ai beaucoup aimé tenter d'élucider les meurtres, qui sont incroyablement bien montés. Le découlement du tribunal de classe et les preuves trouvée nous laissent ahuris. Mes yeux étaient ronds comme des billes lorsque les personnages expliquaient ce qu'ils comprenait du meurtre en question. 

    Danganronpa

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 9/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :