• Durarara!!

      

    Durarara!!

    Le quartier d'Ikebukuro à Tokyo, aura su soulever maintes de mystères... Entre autre celui d'une motarde sans tête qui parcours le quartier en fuyant les autorités. Mélangeant phénomènes surnaturels et gangs de rue, le quartier dégage une singularité hors du commun. Mikado est un adolescents qui eut toujours vécu à la campagne. Voulant sortir de son quotidien qu'il jugeait banal, il décidé de monter sur Tokyo pour y habiter. Il en apprendra sur les différentes bandes, et en particulier sur le groupe anonyme des Dollars.

    Durarara!!

    Durarara dégage une aura bien particulière. L'ambiance ne ressemble en rien aux animes banaux que l'on voit beaucoup trop souvent. Le scénario fait preuve d'une originalité très poussée. 

    L'anime repose sur les liens qu'entretiennent les personnages et les mystères du quartier d'Ikebukuro. Les événements surnaturels n'ont pas de limites et ajoute un bon cachet à l'ambiance distincte. L'histoire principale se mélange avec les situations secondaires, de manière à ce qu'aucun ne sorte trop du lot... Après tout, on tente d'accorder la même importance dans toute la répartition du déroulement. Au final l'intégralité des petites péripéties sont liées pour former une grande vision d'ensemble sur les mystiques aventures des acteurs de ce quartier hors du commun. Les revirements dans le scénario demeurent inattendus et impressionnants, ils m'ont donné des papillons dans le bas ventre tellement j'étais abasourdie de tous les événements qui en découlent.

    J'ai vraiment aimé tous les personnages, mais en particulier Celty, la motarde sans tête. Elle communique avec son téléphone par faute de ne pouvoir transmettre ses paroles verbalement. Il s'agit d'un concept intéressant. Il est dommage qu'elle soit toujours poursuivit par les autorités. Elle n'est pas méchante du tout ! Même qu'elle oeuvre pour le bien-être de la ville. N'oublions pas le duo infernal d'Izaya et de Shizuo ! Ils sont tous les deux comme chien et chat, à se battre continuellement... Les pires ennemis qui puissent exister. Leur relation tumultueuse sait animer l'imagination de nos congénères yaoistes, qui n'hésiteront pas à les transformer en couple amoureux. Selon mon opinion, leur haine l'un envers l'autre traduirait un amour atypique. Je dois avouer m'avoir laissé porté par cette romance imaginaire... La personnalité d'Izaya m'a charmée, bien qu'il soit un tantinet manipulateur. Il est un informateur qui a toujours une longueur d'avance sur les autres. Shizuo a quant à lui une force et une impulsion difficile à gérer, mais derrière cette puissance se cache un être très gentil et sensible. Le protagoniste, dénommé Mikado, m'a un peu énervé au départ. Néanmoins, avec le temps, on apprendre à bien l'aimer. Sans lui les aventures ne seraient plus les mêmes.

    Les gangs de rue se définissent par leur histoire. Il est alléchant d'en apprendre sur l'univers farouche des nuits quartier et sur les filets conductions du groupe des dollars. Puisque qu'il ne détient aucun chef à part entière, les membres y sont libre de faire ce qu'ils veulent tant que cela aille dans le raisonnable. Le mystère de la création du groupe m'avait étonné, je ne m'attendais point à voir un tel retournement.

    En l'analysant bien et en se laissant porter par la force de ses idées, on peut en venir à la conclusion que Durarara est un anime qui a bien su se démarquer par son originalité. Ce fut un plaisirs de visionner chacun des épisodes et de vivre des questionnements incessants sur le dénouement de l'intégralité les saisons. Il existe peu de perles rare comme celle-ci dans le monde de l'animation japonaise. Elle est une oeuvre marginale et intrigante. L'anime ne m'aura pas déçu pour un poils, et au contraire, il figure dans la longue liste de mes mangas coup de coeur.

    Durarara!!

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 10/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :