• Fudanshi Koukou Seikatsu

     

    Le genre yaoi, un monde d'histoires sentimentales entre deux hommes. C'est dans le quotidien de Sakagushi que s'installe des délires provoquant des éclats de rire. Il se trouve que ce dernier, bien qu'hétérosexuel, se passionne pour mes mangas de type BoysLove. Un pur fudanshi à l'imagination romantique fertile.

    Comique, amusant, divertissant ! Que dis-je ? Totalement hilarant ! Fudanshi Koukou Seikatsu a de quoi faire rire aux éclats, en particulier lorsque nous sommes initiés à la fameuse communauté BoysLove. Contrairement à l'utilisation abusive de protagonistes féminines yaoistes, le personnage principal est un garçon hétérosexuel qui se vibre pour les romances sentimentales entre hommes (un fudanshi).

    Les épisodes se caractérisent par de courtes capsules, suivant la passion de Ryo. Il se connaîtra, au cours de l'année scolaire, une agréable compagne, partageant les mêmes intérêts que lui. Sa frénésie ne fera alors que monter jour après jour. Les moments divertissants ne pourront qu'être plus fréquents. L'histoire n'a pas vraiment de structure, on suit simplement le quotidien d'un fudanshi. Ce n'est pas plus bête que ce qu'on pourrait croire, l'humour est tout de même relativement recherché et léger. Il est agréable de suivre une série où les scènes humoristiques en sont leur point central. La plus belle force résidant dans cet anime est revers ce fameux la médaille :  Celui offre une perspective d'ouverture d'esprit sur le fait que les garçons peuvent très bien aimer les mangas boyslove, au même titre que les filles.

    Un élément comique de l'anime est le meilleur ami du protagoniste. Celui-ci se trouve à être homosexuel, sans nécessairement tomber dans la zone clichée des genres. Sa personnalité n'est en rien d’efféminé ou trop virile, donc on en vient à respecter cette comédie. Elle ne bafoue aucunement le réalisme des personnages. Les maintes fois où ses compagnons l'auront agencé avec bon nombre de jeunes hommes. L'ambiance est vraiment rigolote, elle m'a tout de suite accrochée. Il reste dommage que la série ne compte pas un plus grand nombre d'épisodes, ou encore des capsules d'une durée plus longue.

    Sous la frénésie du yaoi se présenta un anime qui relate cette passion dévorante pour le type de manga dont il est question. En tant que fujoshi, je me suis immédiatement reconnue dans les personnes et leurs pensées. Des histoires agréables à poursuivre !

    PS : Petite mention pour l'affiche de l'anime : La censure volontaire de la page couverture du manga m'a bien fait rire.

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 8/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :