• Hidan no Aria

     

    Hidan no Aria

    Les buteis sont des détectives qui militent contre les personnages plus sombres et malintentionnés. Leur force et le nombre fait d'eux une organisation fort puissante. Kinji est un jeune homme qui va au lycée depuis maintenant quelques années. Alors qu'il pensait avoir une vie banale et sans remous, il fait la rencontre d'une jeune demoiselle, un peu tsundere sur les bords, qui l'initiera au métier de détective. Il apprendre entre temps que son pouvoir est bien plus imposant que ce qu'il pouvait s'imaginer. Une fois qu'il devient excité sexuellement, sa force se libère et fait de lui un combattant sans failles. Les deux deviendront d'intimes partenaires et lutteront ensemble contre les criminels recherchés.

    Hidan no Aria

    Pour faire du fan-service, beaucoup d'oeuvre issues de l'animation japonaise ou de l'univers du manga utilisent la nudité (ou plutôt semi-nudité) pour chauffer les âmes adolescentes et les faire fantasmer sur ces personnages qu'ils aiment tant. Cette manière d'agrémenter le scénario de grosses poitrines, de rigolades à caractère sexuel  et de voyeurisme peut en devenir lourd à la longue. Alors que je pensais que les mangas ecchi étaient une peine perdue, un anime s'est mis au travers de mon chemin pour me faire renoncer, l'espace d'une émission, à ce mode de pensée qui allait à l'encontre de la présence du dépouillement nudiste...

    Pour une fois le ecchi est utilisé intelligemment dans un anime ! Il a une présence bien marqué dans l'histoire puisque le protagoniste doit être exigé sexuellement pour déployer ses pouvoirs. En plus d'être innovateur, cela justifie la présence de scènes de petites culottes, de soutient-gorges et de blagues sexualisées. Cela apporte une certaine originalité quant à l'idée de base. J'ai vraiment aimé le concept, c'était relativement bien pensé !

    L'histoire se déroule bien, parfois Aria m'énervait un peu à toujours penser qu'elle est le centre du monde. Les péripéties sont bien dosées, elles ne sont pas exagérées, ce qui soutient le rythme de l'anime. On se demande continuellement ce qu'il se passera par la suite, les situations se valent originales, ce qui laisse beaucoup de place à l'imagination. L'auteur a su piger dans sa banque de rigolades personnelles pour alimenter le côté plus humoristique d'Hidan no Aria.

    Parfois il y a quelques longueurs qui aurait pu me faire décrocher, mais j'ai tenté de le terminer pour avoir un avis complet sur l'oeuvre. La fin est réellement médiocre et m'aura énormément déçu. Elle se perd dans un désir trop grand de vouloir innover, en ajoutant des bestioles surnaturelles, qui n'ont pas nécessairement leur place dans ce genre d'histoire... Au final cela donne un résultat ennuyant et créer un inconfort. C'est dommage que la fin ait été aussi bâclée, ça enlève tout le charme que j'avais réussis à apprivoiser au cours de l'histoire.

    Les personnages sont intéressants, surtout le protagoniste, qui devient vraiment séduisant lorsque sa personnalité de détective prend le dessus. À chaque fois on éclate de rire devant les situations loufoques. Elles laissent aussi place à de jolis graphismes, qui ne vont pas dans l’excès. Cela rend le tout plus léger. 

    Pour conclure cette critique, je tenais à vous inciter à laisser une petite chance à Hidan no Aria. Ce n'est pas le meilleur anime qui soit, mais il se fait agréable à regarder et passe bien le temps. J'en conviens, il ne s'agit pas d'une oeuvre si attirante... Toutefois, on ne peut pas se permettre de lancer un verdict en ayant regardé uniquement qu'un ou deux épisodes. Vous pourriez être étonnés quant à son originalité, malgré ses quelques lacunes.

    Hidan no Aria

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 7/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :