• Hunter x Hunter

    Hunter x Hunter

    Gon Freecs a vécu durant douze ans avec sa tante et sa grand-mère, sans traces ou présence de son père. Ce dernier est en fait un hunter, qui base sa vie sur des aventures diverses et variées. Avide aventurier comme son paternel anonyme, ce dernier décidera de suivre ses traces pour un jour le rencontrer. Son but est de le retrouver et il n'y dérogera point. Sa tante n'accepte pas immédiatement que Gon se présente à l'examen de sélection des hunters. Elle jugera bon de l'y envoyer lorsqu'il aura pêché un poisson monstre, grâce à la canne à pêche de son père, unique souvenir légué à celui-ci. Elle est donc contrainte acquiescer et de laisser partir filleul. Vivant sur une petite île, il est passé maître dans l'art de l'écoute naturelle. Détenant du sang de hunter, on remarque chez lui un grand potentiel. Panoplie d'épopées découleront des aventure du jeune garçon et de ses nouveaux camarades, qui auront croisé son chemin lors de l'examen.

    Des énigmes, des aventures rocambolesques et de l'innovation à grande échelle, comment désirer mieux pour un shonen de réflexion ? Le manga Hunter x Hunter s'est frayé un chemin dans le monde de la bande-dessinée japonaise, grâce à son originalité débordante. Non conventionnel, le dénouement des situations nous laissent souvent sans mots, ébahis devant les moyens pris par le protagoniste et ses amis pour se sortir des mauvaises postures. Le but qu'il veut accomplir est de retrouver son père qui s'est poussé à sa naissance pour constamment vivre de nouvelles aventures. Un objectif plutôt de base, mais qui sait être efficace. L'originalité qui découle de l'oeuvre demeure toutefois la manière dont se déroule l'histoire, les événements étant inattendus et toujours intéressants. On ne se casse pas la tête avec le concept, il est facile à saisir et à assimiler.

    Au départ on part avec une certaine insouciance des événements, motivée par un examen destiné à obtenir une licence. Ce qui est intéressant avec ce manga, c'est qu'il alterne aisément aventures vivifiantes et aventures lugubres. Si on prend par exemple l'examen, il se déroule dans une effervescence positive, malgré plusieurs moments relativement sombres. En le comparant à l'arc de York-shin-city, on voit une facette beaucoup plus violente de l'oeuvre, ce qui n'a rien pour déplaire, même au contraire ! L'histoire et les événements savent nous tenir en halène, on désire continuellement se plonger dans épopée de Gon et ses camarades.  

    J'ai bien aimé les acteurs du manga, en particulier Kurapika et Kirua. C'est leur histoire qui m'a vraiment touché ainsi que leur forte détermination. Leolio reste plus radin en apparence, mais au fond il a grand coeur et souhaite devenir médecin pour soigner les personnes malades. En terme d'antagoniste, Hisoka a de quoi terrifier. Il dégage une aura malsaine qui ne m'a pas du tout plût. Toutefois, on ne peut nier son charisme légendaire. Une belle foulée de personnages uniques !

    Malgré les dessins brouillons, un coup de foudre m'est parvenu à la lecture du premier tome. Dans Hunter x Hunter on ne met pas en avant le visuel, les scènes illustrées sont souvent du copier coller de scènes antérieures. La diversité visuelle n'est pas très présente, même que les dessins font limite saigner des yeux et assécher nos globes oculaires. Comme quoi on ne peut pas être parfais dans toutes les lignes du terme. Mais puisque l'histoire surpasse largement le coup de crayon et l'encrage lamentable, il mérite une grande note pour son inconditionnelle envoûtement.

    Les songes lunaires accorde à ce manga une note de 10/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :