• Jigoku Shoujo

    Une légende urbaine raconte qu'à toutes les nuits, à minuit tapant, est mis en ligne un site internet qui permettrait de communiquer avec la fille des enfers. En fait, cette jeune fille offre à son demandeur la possibilité de se venger. Âmes tourmentées iront donc s'essayer d'écrire le nom d'une personne dont ils veulent se venger. C'est alors qu'intervient Ai Enma, qui exécutera la personne dont le nom est écrit à la condition que celui qui l'a appelé aille en enfer une fois décédé.

    La filles des enfers (Jigoku Shoujo) est un anime à l'ambiance sombre et lugubre, qui traite les thèmes de la vengeance et de l'enfer. L'histoire tend à inculquer le malheureux concept du prix de la vengeance... La morale tourne autour de valeurs négatives, c'est quelque chose que je n'ai pas apprécié de cet anime. J'ai néanmoins pu entrevoir une certaine profondeur dans le scénario, les personnages se posent de nombreuses questions, ils sont tous prit dans des situations misérables. L'anime montre que certaines personnes vivent dans une souffrance tellement incommensurable qu'ils sont prêt à tout pour atténuer leurs souffrances en se vengeant. Le cercle vicieux de la haine se met en marche quand la fille des enfers débarque. La majorité des cas décideront de se laisser emporter pour survivre, tandis qu'une minorité laissera tomber l'idée de se venger.

    Au départ le déroulement suivait un modèle simple. Pour chaque épisode il y avait une histoire différente. Ce n'est que vers le milieu de l'anime que l'on voit apparaître une réelle intrigue au sujet de la fille des enfers. Je me souviens avoir regardé cet anime lorsque j'étais au début de l'école secondaire. L’atmosphère macabre m'avait empêché de dormir la nuit où je l'avais visionné. Les musiques d'ambiance donnent la chair de poule, elles sont d'une intensité inimaginable ! Il me fallu ouvrir la lumière que j'avais éteinte en pensant que cette série n'était pas si effrayante que ce que l'on en disait. Ce qui fait peur est plus précisément la manière malsaine que l'anime aborde ses sujets principaux. 

    Le scénario regorge de mystères à élucider et de situations désolantes à assimiler, mais uniquement qu'au milieu de la première saison. Avant il s'enchaîne des situations qui n'ont aucun réel lien les uns envers les autres. Je n'ai pas aimé ce cycle, c'est d'ailleurs pour cette raison que je n'ai pas adoré l'anime.

    Les trames sonores et les graphismes sont beaux. Toutefois, il aurait été préférable que l'enquête prenne sa place lors du premier ou deuxième épisode pour ensuite perdurer jusqu'à la fin de l'anime. Cela aurait rendu le contenu beaucoup plus intéressant. La fille des enfers est loin d'être une coquille vide. Il n'y a que le format de l'histoire fait perdre le scénario dans la brume.

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 8/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :