• Shimoneta

    Shimoneta

    Depuis maintenant plus d'une décennie fut instauré un régime interdisant le langage grossier et tout ce qui a une connotation sexuelle pour un développement sain de la jeunesse d'aujourd'hui.  Tanukishi intégrera une école prestigieuse qui repose sur l'innocence et non la pugnacité. Rapidement, contre son gré, il va être enrôlé dans une organisation dénommée «SOX», qui veut faire tomber le système et que l'on ai accès aux mots grossiers, aux paroles déplacées et à un mode de pensé érotique.

    Shimoneta

    Des blagues bien salaces et un humour déjanté, Shimoneta est un anime traitant le thème de la sexualité dans un monde où l'érotisme a été bannis du dictionnaire usuel. L'idée est originale, mais un peu trop intense pour mon petit coeur dans toutes ses couleurs. Le sujet traité est en rapport avec la sexualité, alors il y a beaucoup de blagues déplacées à évoquer. Détenir des magasines avec des hommes et des femmes sexy (ou pornographiques), parler de sujets tabous sur le sexe ou avoir une relation amoureuse qui va plus loin qu'un simple baiser est interdit par la loi. Les autorités sont impitoyables à ce sujet, ce qui rend le déroulement plus dangereux.

    Les réactions des personnages sont poussés à l'extrême, de même que pour leur personnalité et leur mode de pensé. D'un côté il y a des hors-la-loi qui désirent abolir ces règlements stupides, et d'autres qui pensent qu'il est malsain de s'intéresser à cet acte de fécondation. La seconde protagoniste, pour se masquer de ces pratiques illégales . Elle pense que le monde est guidé par le cul et qu'il faut faire découvrir aux jeunes les bienfaits d'une sexualité saine.Au début l'histoire semble alléchante (jeu de mot fort approprié), le problème est qu'on finit rapidement par se lasser des événements. C'est comme si l'auteur avait manqué, lors des derniers épisodes, de ressources pour créer des revirements de situations réellement comiques.

    Je vous rassure, il y a beaucoup de références à caractère sexuel, mais on ne montre pas de scènes osées. Ce n'est pas un hentai. Seulement, à de nombreuses reprises, on nous donne l'impression qu'il se passe quelque chose de chaud alors que ce n'est pas nécessairement le cas. Il ne me manque pas de neurones, mais j'ai parfois eu de la misère à capter certaines des blagues salaces.

    Ce fut drôle de voir de jeunes étudiants innocents assister à la représentation visuelle de deux insecte faisant l'amour. C'est à en mourir de rire. La situation présente dans cet anime ne ressemble en rien à la société actuelle... Parfais pour rigoler, mais pas trop tout de même... Enfin... Peut-être plus qu'on pense ! Je ne vais pas m'étaler sur le sujet, je ne trouve pas qu'il y a tant à dire sur cet anime, mis à part qu'il est rigolo, parfois lassant, mais toujours innovateur.

    Shimoneta

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 7/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :