• Tsumitsuki

     Résultats de recherche d'images pour « tsumitsuki »

    Tsumitsuki

    On raconte que les tsumitsuki sont des créatures démoniaques, réprimant l'âme humaine de son enveloppe charnelle, pour tout bonnement les posséder et prendre le contrôle du corps. Les adolescents envahis par l'émotion négative de la culpabilité attire les tsumitsuki, qui viennent ainsi prendre place dans leur enveloppe charnelle pour véhiculer la dévastation.

    Tsumitsuki

    Un manga passionnant, c'est bien peu dire ! En un seul tome nous faisons une immersion totale dans l'histoire lugubre de l'unique volume. Nous sommes plongés dans un univers réaliste, mais également agrémenté de sombres éléments fantastiques. Pour un one-shot, on peut dire que le scénario fait vraiment le tour des idées clefs autour du sujet en question, soit la culpabilité.

    La situation des personnages fait songer à la nature propre de la culpabilité ainsi qu'à ses impacts sur la personne. Ces derniers se voulaient rongés par de mauvais sentiments, se sentant coupables d'avoir commis quelque chose. Une fois arrivé au stade précaire de l'autodérision, un cheminement nébuleux se dresse. Rongés par les forces négatives, ceux-ci se transforment en tsumitsuki, créatures monstrueuses qui prennent possession du corps humain dévalorisé. Ils deviennent donc incontrôlables, leur esprit ne persiste pas et quitte le réceptacle. La personne est à un points de non retour, ce qui signifie qu'elle va sombrer sans même s'en rendre compte. J'ai trouvé ce concept intéressant ! Il ne devient pas trop lourd, juste le bon format pour une telle histoire. Beaucoup d'intrigue dans le déroulement, en particulier sur l'un des personnages (le garçon). On se demande ses motivations et les raisons qui le pousse à chasser les tsumitsuki. On ne l'apprend qu'à la toute fin, telle une nouvelle de première heure. Je ne m'attendais aucunement à ses révélations pour dire vrai.

    Concernant les dessins, je les trouve sublimes ! On voit bien, dans le style, que c'est effectivement les dessinateurs du manga Another ont illustré Tsumitsuki. Les ombrages lugubres nous mettent dans l'ambiance, tout comme les expressions du visage. Sincèrement, chapeau pour ces illustrations absolument décadentes ! Les personnages sont parfaitement bien modelés, tout comme les petits détails. Rien à redire sur le visuel.

    Le scénario va chercher ses origines dans les facettes plus sombres des individus. Le déroulement se fait intriguant. Des macabres péripéties pour en arriver à une conclusion frappante. Nous ressentons une forte énergie spirituelle dans les idées véhiculées, mais également une profonde tristesse. J'adore la manière authentique dont les réactions s’enchaînent face aux tumultes.  Je pense qu'il y a quelque chose à apprendre de ce manga. Une philosophie dramatique, mais qui porte à réflexion sans hésitation. Certaines scènes sont un peu plus sanglantes, alors le lire le soir avant de vous coucher ne constitue pas la meilleure option pour un sommeil réparateur. On le voit d'ailleurs à la page couverture, où des éclaboussures de sang tapissent le mur. La vision d'horreur est le seul élément qui m'a déplu et fait sourciller.

    Les songes lunaires accorde à ce manga une note de 9/10


  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Août à 18:50

    Un manga qui a l'air fort intéressant ! C'est un One shot ? Donc il n'y a qu'un tome ? C'est encore plus intéressant pour mon porte monnaie car pas besoin de me ruiner à collectionner les tomes ! XDDD

    Je pense qu'à l'Automne, je vais me refaire un budget manga car j'aime en lire et même si je n'en acheté plus pour ne pas gaspiller de l'argent dans cette littérature bien trop élevé côté qualité/prix je pense en racheter pour me détendre après le boulot. :)

      • Mardi 14 Août à 19:15

        Très intéressant et agréable à se plonger dedans. Il s'agit effectivement d'un one shot (un seul tome) et il en vaut le détour. La fin m'a surprise, je ne m'y attendait guère. L'univers se veut plutôt sombre, ce qui provoque un petit sentiment d'angoisse, nécessaire pour rendre l'histoire plus profonde.

        Je vais également me faire une petite planification des achats pour la saison automnale, car le cégep (nouvel établissement scolaire et niveau) est à quelques minutes d'une boutique/salon de lecture/café manga. Ils vendent des mangas usagés à des prix bien raisonnable. Cela fait moins mal au portefeuille ! Cependant, les mangas neufs sont souvent de nouvelles séries, même si les plus anciennes oeuvres détiennent un charisme particulier. Est-ce que tu connais des boutiques de mangas d'occasion ? Bonne chance pour ton boulot ! ^^

      • Mardi 14 Août à 19:25

        Je ne pense pas qu'on puisse aborder le thème de la culpabilité sans être dans une ambiance sombre non plus !

        C'est super ça ! Tu vas pouvoir t'acheter quelques mangas et les occasions ça permet de bien faire des économies ! J'aimerai bien qu'il y ai un manga café à Provins, mais déjà la librairie a faillit faire faillite, donc on va pas trop en demander, surtout que je serai capable de passer devant mais pas y rentrer comme le librairie ! XD

        A Paris je connais juste Gilbert Jeune. Les boutiques qui font des livres d'occasions n'ont pas l'air de courir les rues par chez moi. :/ J'aimerai bien une boutique de livres d'occasion par chez moi .

        Bah les séries récentes sont pas forcément aussi bonnes que les anciennes aussi ! Généralement les plus vieilles sont des séries ayant suffisamment de succès pour sortir hors Japon !

        Les mangas pas chères je les achète dans une boutique de saisies ou de fins de séries, je peux avoir ainsi des mangas neufs mais un peu abimés vu qu'ils sont jetés en vrac dans des caisses pour des prix à parfois moins d'un euro. (dont mes deux tomes de Lodoss que je suis entrain de lire avec délice XDD)

         

      • Mardi 14 Août à 19:35

        Oui c'est vrai, je le pense aussi. En surplus, instaurer une ambiance lugubre donne de l'intensité à une histoire qui veut faire passer une perspective plus sombre. On peut bien-sûr véhiculer la culpabilité de diverses manières, mais dans le contexte de ce livre et du passé des personnages, la noirceur devient une roue tournante. :)

        Ce qui est bien, c'est qu'il soit proche et qu'au Québec, le phénomène du manga n'est pas effervescent. Il grandit lentement mais sûrement. Du coup en trouver un si près de l'école relève d'une grande chance.

        Ah d'accord ! À Provin ce n'est pas comme dans les grandes villes, mais je croirai toujours qu'il s'agit d'un bel endroit ! Au travers des photos j'y voyage :)

      • Mardi 14 Août à 19:44

        Il parait que la France est le second consommateur de manga, mais quand je trouve une boutique de manga, j'ai l'impression que c'est rare ! En tout cas, dans ma région y'a pas de boutiques spécialisées ! Il y a juste des rayons de mangas en librairie et dans les grands magasins, mais y'a que des gros titres très populaire et les dernières sorties ! Les furets du nord est pour le moment l'une de mes sources de manga rares, mais je dois aller à l'autre bout de la région et le rayon manga a été rétréci et offre moins de variétés (La partie yaoi, yuri et érotique a disparu)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :