• Violet Evergarden

     

    Violet Evergarden

    Alors que la guerre sévissait entre les différentes contrées et que des batailles sans fin étaient menées entre les camps opposés, une jeune fille du nom de Violet intégra les lignes de l'armée, sous la tutelle de son major. Ce n'est que cinq en plus tard que la guerre cessa.

    On suit l'histoire de Violet Evergarden, une demoiselle ayant perdu ses deux mains lors de violents combats au sein de l'armée. Pour comprendre les mots de son major porté disparu, elle se penchera sur l'écriture automatique. Ce métier se déroule ainsi : Une personne fait une demande pour rencontrer une écrivaine, le client partage avec cette dernière le message qu'il veut transmettre, et finalement, celle-ci écrit pour le demandeur. Violet n'aura pas de misère à se frayer un chemin dans le domaine, mais uniquement sur le plan technique. C'est plutôt sur le côté des émotions qu'elle vit une défaillance. Ayant passé de longues années dans les corps de l'armée, sa douceur fut altérée. On suit donc sa tranquille évolution.

    Violet Evergarden

    Comme la douceur d'une nuit d'été en plein hiver, une émoustillante série d'animation apportant poésie et songes intemporels vu le jour : Violet Evergarden. Au travers d'épisodes riches en émotions, on en vient à s'attacher à cette atmosphère poétique. Dans la foulée de tous les points positifs qui qualifient l'anime, le synopsis ne m'a pas paru très enchanteur au premier coup d'oeil. Voilà pourquoi il faut visionner le premier épisode pour constater l'ampleur que peut prendre les paroles véhiculées. Kyoto animation a su mettre la barre haute pour les prochaines œuvres de leur création !

    Tout d'abord, ce qui a immédiatement attiré mon attention fut cette ambiance paradoxale qui alliait ombre et lumière. Elle subsiste d'ailleurs dans chaque petites histoires. On voit se bâtir un pont original entre le passé tragique de l’héroïne et ses nouvelles aspirations. C'est ainsi que l'on découvre les facettes particulières de cette atmosphère sortant des sentiers battus. Une mélancolie se fait sentir et les moments passés en sont les excavateurs.

    Le contexte de l'histoire se positionne après d'interminables années de guerre entre différentes contrées. La violence sévissait entre les corps de l'armée, de même que pour la mauvaise entente entre les attaquants opposés. Ce n'est que quelques années plus tard que les choses finissent par se régler, sous les dommages humanitaires et matériels collatéraux. Dans une profonde tristesse occasionnée par la disparition de son commandant qu'elle aimait tant, Violet va décider d'écrire pour essayer de comprendre les dernières paroles du major. L'histoire se veut très intéressante, plutôt sombre pour une oeuvre de Kyoto Animation. Toutefois, ce scénario sait mettre en place des pensées philosophiques et une vision délicate de la magie des mots.

    Comme le magnifique bleu de ses yeux, la personnalité de Violet évoque calme, maturité et sensibilité refoulée. Quand on apprend qu'elle n'est encore qu'une adolescente, on vient à se demander comment cette dernière est devenu si sage. Son visage inexpressif et sa difficulté momentané à ressentir les émotions trahissent en fait un coeur d’artichaut. J'ai beaucoup aimé ses compétences techniques exceptionnelles. Elle maîtrise parfaitement la machine à écrire dès le premier essai, ce qui est tout en plus impressionnant. Le seul petit défaut réside dans son incompréhension des sentiments d'autrui. Nous la suivrons donc dans son évolution en tant que poupée d'écriture automatique. Elle ira chercher au plus profond d'elle-même cette sensibilité estompée par les années de guerre qu'elle eut vécu.

    Que de belles éloges qui puissent être accordées à cette magnifique série d'animation japonaise. Les graphismes aident à nous transporter dans cet univers authentique, tout comme la trame sonore. L'anime en vaut le détour sans hésitation !

    Violet Evergarden

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 10/10


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Mai à 14:41

    Que dire... que dire ? 
    Cet animé est tellement magnifique, fort, poignant. 
    Rien que le fait d'écouter l'OST de cet animé est un véritable délice. La qualité graphique est sublime, l'intrigue simple mais avec beaucoup d'émotions, les thèmes abordés sont très humains (ex: le poids des mots/maux, la mémoire, le deuil, l'humanité...). 
    L'animé prend son temps, et chaque fin d'épisode est une cascade d'émotions contradictoires et enrichissants. 


    Maintenant je pleure parce qu'il faudra attendre le 14 juillet pour visonner l'OAV. x) 

      • Vendredi 4 Mai à 21:34

        Une merveille c'est si dire ! Elle joue sur les sentiments humains et les significations cachées des paroles écrites. L'ambiance émanée est donc poétique et philosophique. Violet Evergarden nous lance sur une piste de réflexion, douce et mélancolique. Le premier épisode m'a tout de suite enchantée et fait diverger vers des paysages inimaginables. L'histoire comme la qualité graphique touche les sommets. L'intensité des mots nous transperce en plein coeur.

        Vivement l'OAV ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :