• Vous avez criés au manque d'empathie ?

    Être autiste c'est manquer d'empathie...
    Quelle paroles manquant de préjudices  !

    Pour mettre les choses au clair, oui, certain d'entre nous pouvons avoir une défaillance concernant les sentiments des autres et les nôtres... Mais pas un manque d'empathie drastique. Par exemple, pour moi, il est difficile de mettre des mots sur les émotions, les reconnaître à la fois dans mon intérieur qu'à travers mes paires. Toutefois, quand quelqu'un ne va pas bien, je le sais immédiatement par apport à sa couleur et son énergie. Dans ces moments j'essaie d'apporter des conseils et des idées à la personne pour qu'elle se sorte de la misère dans laquelle elle était plongée.

    Beaucoup d'autistes sont d'une générosité sans limites, parfois cachée derrière des expressions faciales mal maîtrisées. Même que plusieurs fois, dans ma classe, j'ai pu observer la sensibilité de mes camarades. Cette sensibilité est bien différente des neurotypiques, mais profondément encrer dans notre personnalité. Une fois, un de mes camarades est venu me voir puisqu'il avait remarqué que le bruit de la foule me faisait mal. Il m'a rassuré en me disant que ça allait passer et qu'il était là pour moi. Si cela est considéré comme un manque d'empathie, alors c'est vraiment vous qui êtes dans le champs ! Je ne pourrais compter sur les doigts de la main les gestes généreux qu'ils ont apposés. Dans ma classe spécialisée nous sommes un peu comme une petite famille qui prend soin des autres. Cela me fait du bien de me retrouver avec des gens qui vivent les mêmes difficultés et particularités que moi. En plus ma professeure est très gentille, elle s'adapte à tous le monde.

    Je tenais à écrire cet article pour faire tomber les stéréotypes infondés sur le manque d'empathie et l'autisme. Abdiquer ce mode de pensée, en mettant de l'avant des fausseté sur un nombre considérables de personnes, est une doctrine horrible. Nous n'avons rien demandé, sachez le bien.

    Écrit par Macchan de la Lune (Marie-Pier Moreau), ©Tous Droits Réservés.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Janvier à 00:34

    j'ai jamais vu l'austime comme  dépourvus d'emphathie ,je vois plutot avec trop et ce trop et méfaste  par moment  . 

    il y des moments ou t'as besoin d'etre coupe du monde et etre dans ta bulle 

    ce qui n'enerve j'ai l'impression quand je suis  enerve " lol" tous le monde vois ce que je ressent et c'est flippant 

     

    2
    Mercredi 17 Janvier à 17:46

    Les autistes manquer d'empathie ? Non, ils sont justement très empathique ! Très sensible !

    Ils ressentent juste les choses d'une manière différentes et chaque autistes ressent les choses différemment et comme les personnes "normales" ressentent toutes les choses différemment.

    En tout cas courage, je sais ce que c'est d'avoir un coup de nerf quand on entend des personnes parler de l'autisme sans savoir ce que c'est et sans savoir que il y a un autiste juste à côté d'eux qui entend leur connerie et qu'ils ne s'en rendent pas compte.

    Si ça peut te rassurer, mon médecin dit tout simplement que l'autisme est un trait de caractère.

    C'est comme être timide, sensible ou d'autres éléments de caractère.

    C'est juste pas simple de le vivre au quotidien et les gens ne savent pas ce que c'est et disent de la merde.

    Au final je pense que c'est les personnes qui parlent sans savoir qui manque d'empathie.

    Puis les personnes, les médecins, les structures médicales ou les assistantes sociales ne sont pas autistes et ne peuvent pas comprendre les souffrances et les difficultés d'une personne qui ne ressent pas le monde comme eux. Sans parler que tout les autistes sont différents.

    Désolé de pas avoir eu trop le temps de passer sur ton blog, et j'espère que des lecteurs viendront lire tes articles sur l'autisme et comprendront. C'est courageux d'en parler et le monde a besoin de savoir et d'apprendre.

      • Mercredi 17 Janvier à 22:55

        Nous ne manquons point d’empathie, nous sommes au contraire extrêmement sensible. Les gens ont tendance à se faire une idée à partir de préjugés et de généralités. Cela fait extrêmement mal d'être considéré par des inconnus ou des connaissances qui ne connaissent en rien l'autisme (si ce n'est que de petits détails péjoratifs)

        Tu as bien raison de dire que nous ressentons les choses d'une manière différente. Pour moi cela se traduit par les sons et l'écriture, d'autres comme toi qui ont une profonde connexion avec la forêt. Parfois je me dis que nous sommes des artistes incompris. L'écriture, les mangas, la sagesse, le dessin, la philosophie, l'amour de la nature et même les mathématiques sont des formes artistiques qui véhiculent une manière d'aborder le monde à la fois si simple et complexe.

        Merci de me dire tout cela. Dire que l'autisme est comme une facette de notre personnalité fait du bien, on se sent moins persécuté par les analyses médicales et leurs mots frigides. Ça me rassure énormément de savoir qu'il est faux que je sois un fardeau et qu'il est possible de voir nos particularités comme des cadeaux. En ce moment j’étudie dans une classe spécialisée dans le spectre de l'autisme et tout se passe très bien. Je ne suis vraiment pas la seule dans le même cas, voilà pourquoi j'ai décidé de créer cette rubrique. Sensibiliser les gens à certains sujets méconnus peut apporter du bon, tant à ceux qui en sont porteurs que ceux qui ne le sont pas.

        Pas de soucis. Parfois on est plus occupé et ce n'est pas un problème. Dans tous les cas je suis vraiment heureuse de pouvoir lire tes commentaires et messages, tant sur mon blog que le tiens. Même si nous vivons à des extrémités du globe, que le temps me manque pour jouer à aura kingdom et que nos échanges se font moins fréquents, je tenais à te dire que tu es pour moi un très cher ami.

        J'en conviens, cela m'a demandé beaucoup de courage pour écrire ses articles, mais je compte encore développer sur le sujet pour guider les âmes perdues et faire tomber les stéréotypes.

        Passe une excellente soirée ! :)

      • Jeudi 18 Janvier à 12:01

        Courage pour l'écriture de ces articles !

        Moi je l'ai appris que l'année dernière, ça a été un sacré choc. Tu as de la chance d'avoir accès à une classe spéciale qui t'aide et te permet de continuer tes études. Moi j'ai arrêté les cours, c'était trop difficile même si j'étais un super bon élève. Mais je ne regrette pas vraiment. Enfin pas mon choix d'avoir arrêté, mais le fait que j'ai été très mal orienté et aidé durant une bonne dizaine d'année, peut être plus. M'enfin ça pour moi c'est le passé, je me suis construit et désormais je dois préparer le futur.

        Pour ma "connexion à la forêt" je dirai surtout que la magie et la forêt sont deux choses qui ont comblé un vide en moi car je ne comprenais pas ce que j'avais. Ça me permet d’expliquer pourquoi je suis différent des autres et le montrer de manière originale et subtil. Chez moi, ce trait de caractère me rend surtout plus créatif, imaginatif et sensible aux choses discrètes qui se passe autour de moi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :