• Zankyou no Terror

     

    Zankyou no Terror

    Lors d'une journée d'été, à Tokyo, une attaque terroriste a lieu. Une bombe fut placée dans un haut bâtiment de la métropole, faisant tomber en ruine la bâtisse en question. Cet acte terroriste n'était que le début d'une série d'autres atrocités. On apprend les raisons pourquoi ces terroristes ont décidé de se lancer sur ce chemin sinueux.

    Zankyou no Terror

    Originalité puissance 2000, c'est de la bombe (T'as vu le jeu de mot ? Hein ?! Bombe... Les personnages font office d'actes terroristes à la bombe pour faire passer leur message) ! Bon, ça suffit les conneries, passons au vif du sujet, au coeur de cet anime dénommé Zankyou no Terror. La réalité de la grande majorité des personnages est loin d'être heureuse. L'héroïne vit misérablement avec sa mère, qui la contrôle comme une poupée de chiffons, depuis le décès de son père. Sur le tas ses camarades de classe commencent à la malmener par pure cruauté. Alors que l'on l’oblige à sauter à l'eau avec ses vêtements, geste intimidateur, un garçon vient la rejoindre et plonge dans la piscine. Elle ne savait pas que cette rencontre allait complètement changé sa vie. Les choses allaient prendre une tournure inattendue. La situation initiale fait bonne introduction pour la suite des épisodes. On prend le temps de connaître les trois personnages principaux et leurs motivations. Les deux garçons sont tellement intelligents, ils savent se sortir de n'importe quelle situation et savent brouiller les pistes aux agents de la paix. Les policiers essaient de les arrêter, mais un en particulier se chargera de l'affaire et résoudra toutes les énigmes lancées par ces terroristes.

    Il est rare de voir des protagonistes lancer des actes visant à détruire pour se faire comprendre. Ils conçoivent des technologies capables d'éradiquer des bâtiments entiers et semer la panique générale. Cette singularité conférée aux personnages principaux fait évoluer l'histoire d'une manière inattendue à s'y méprendre. Habituellement les personnages sur le haut du podium ont tendance à vouloir réparer et défendre les gens, ce qui n'est pas le cas dans Zankyou no Terror. Ce qui est réellement intéressant est de voir leurs divergences de pensées, ainsi que leur manière de percevoir l'univers.

    Une aura singulière plane dans l'oeuvre. Une ambiance souillée et une rigidité à tout épreuve. On ressent une haine profonde, une envie de dévoiler des atrocités qui furent cachées et donc restées impunies. Un sentiment d'oppression se fait sentir dans les mimiques des membres du groupe. Leurs lourds passés instaurent des façons parfois démesurée de vouloir semer la zizanie. Les actions de ces derniers sont contrôlées et planifiées dans les moindres détails, avec des analyses poussées sur les lieux qu'ils ont visités. Des mises en situations nombreuses ont été réfléchies pour qu'ils puissent arriver à leurs fins. C'est pour cette raison pourquoi l'ambiance est si lugubre, violente (dans les paroles des personnages), nostalgique et inquiétante.

    Je n'ai ni aimé les dessins, ni aimé l'animation. Ils sont un peu fait en broche à foin, pour ne pas dire que je les trouvent légèrement ignobles. Ce n'est pas sur ces critères que se base tout le génie contenu dans cet anime, il faut passer la barrière de l'apparence (ce que certains semblent trouver difficile et je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi, mais bon) et se lancer dans l'histoire pleine de rebondissements. Il sort définitivement des sentiers battus.

    Zankyou no Terror

     

    Les songes lunaires accorde à ce anime une note de 9/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :