• Zelda Twilight Princess

     

    Le jeu du chat et de la souris

    Hyrule est un royaume vaste dans lequel sommeille une histoire opposant ombre et lumière. C'est dans le village de Toal que réside, depuis un an, un jeune homme auparavant égaré dans son triste passé. Il se nomme Link et fut embaucher comme à la bergerie pour s'occuper de rentrer et sortir les chèvres de leur enclos. Ce que les villageois ne savent pas, c'est que ce dernier cache un sombre secret en rapport avec l'ombre et les monstres qui refont surface en Hyrule. Le crépuscule pointera le bout de son nez plus rapidement que nous le pensons.

    Le jeu du chat et de la souris

    Originaire d'un jeu vidéo du même nom, The Legend of Zelda : Twilight Princess a finalement pointé de bout de son nez en tant que manga. Pour dire vrai, cette nouvelle adaptation ne m'a pas plut. Elle ne respecte pas la trame originelle de l'histoire. Du coup on a l'impression de vivre un scénario modelé de manière à plaire à un plus grand publique. C'est dommage puisque l’atmosphère générale du jeu demeure irréprochable et ce n'est pas le cas pour le manga. Malgré tout l'histoire en reste intriguante, en le lisant je n'ai pas vu le temps passer.

    La personnalité de Link ne colle vraiment pas avec l'ambiance présente dans le jeu. Tout son charme se perd dans la brume. Habituellement il est un héros vaillant, avec un sang froid inébranlable et une manière sage d'aborder les choses. Dans le manga il est plus sarcastique, il se montre comme un farceur et non un valeureux combattant. Personnellement je déteste la manière dont on l'a personnifié. Il aurait du être plus sobre pour que l'on ressente son âme héroïque nous transpercer dès le premier chapitre. Link n'est pas fait pour être aussi charismatique, il faut laisser ce qualificatif à notre très chère Midona. Cette demoiselle du crépuscule est fidèle à celle du jeu. Sa manière sarcastique d'aborder les choses lui confère un certain attrait. En plus d'être d'une beauté envoûtante, celle-ci détient un caractère bien trempé. Je l'aime énormément en tant que personnage et la porte profondément dans mon coeur. Elle est une alliée parfaite pour voguer avec notre héros de la lumière.

    Du côté des dessins il n'aurait pas pu avoir mieux. Ils sont si jolis ! En particulier les créatures des ombres, elles sont dotés d'une effrayante beauté. Les personnages sont bien proportionnés et les arrières plans relativement représentatives de cette opposition entre l'ombre et la lumière.

    Il s'agit ici d'une bonne lecture, mais le comparer avec le jeu c'est comme comparer le jour et la nuit. Un immense faussé se trouve entre la magnificence de l'oeuvre originelle et l'adaptation légèrement médiocre. Peut-être suis-je un peu sévère quant à mon appréciation du manga, mais il m'a déçu... J'avais besoin de le communiquer. Rien n'empêche de dire que vous pourriez adorer, tous les goûts sont dans la nature. Malheureusement il ne fait pas parti du spectre de mes lectures préférées.

    Les songes lunaires accorde à ce manga une note de 7/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :